Fabriquez vos boîtes à sons !

Les boîtes à sons sont un matériel qui a été proposé et étalonné par Maria Montessori avec pour objectifs :

  • raffinement du sens auditif
  • préparation à l’écoute, à la musique
  • construction de l'intelligence

Après avoir écouté à chaque oreille, le cylindre rouge puis le cylindre bleu, donnez les à l’enfant. Il répétera vos gestes et portera les cylindres à ses oreilles.
Après qu’il ait répété vos gestes demandez-lui « Entends-tu la même chose ? »
S’il n’entend pas le même son, mettez un des 2 cylindres à l’écart et demandez-lui de prendre un nouveau cylindre.
S’il trouve le même son constituez la paire et mettez la à l’écart.
Si vous avez fait des gestes calmes et précis l’enfant pourra faire seul ces gestes par la suite.
Une fois le vocabulaire et l’exercice acquis vous pourrez inviter l’enfant à classer les sons d’une série de cylindre du son le plus fort au plus doux.

Durant le confinement, nous n'avons plus accès au beau matériel en bois de la MILAC. Qu'à cela ne tienne, je vous explique comment fabriquer vos boîtes chez vous.

A la maison, nous avons un photographe amateur passionné par l'argentique, quelle aubaine, plein de boîtes de pellicules vides ! C'est chose plutôt rare, aussi n'importe quels contenants opaques et tous identiques feront l'affaire. C'était Pâques, peut-être avez-vous des oeufs surprise ? 😉

Il nous faut 12 boîtes, pour 6 paires. J'ai d'abord discriminé les deux séries en coloriant un point rouge sur 6 d'entre elles et un point bleu sur les 6 autres.

Choisissez ensuite ce que vous allez y introduire : ici sucre semoule, boulghour, lentilles corail, riz, coquillettes, pois chiches.

Prenez une balance de précision, mettez dessus une boîte de la série rouge et un entonnoir dedans, faites la tare et ajoutez pour 10g de semoule (avec un poids identique dans les 12 boîtes impossible de discriminer autrement que par le son). Faites la même chose avec une boîte de la série bleue.

Recommencez l'opération pour chacun des ingrédients et des boîtes.

Ici vous voyez que j'ai déposé les cartes pour faire une gradations-nuances.

Les termes italiens de nuances

Dans un premier temps j'ai donc pris la seule série rouge et j'ai classé les boîtes produisant des sons du plus doux pp au plus fort ff. Je les ai déposé face à chaque vignettes correspondantes (nuance la plus claire à la plus foncée).

Ensuite j'ai cherché les paires, j'ai donc écouté la première boîte rouge à l'oreille gauche, puis j'ai cherché la boîte bleue identique en les écoutant à l'oreille droite. Une fois que j'ai eu trouvé la même je l'ai déposé face à l'étiquette bleue pp.

Quand l'ensemble des paires été réunies, j'ai ouvert les boîtes pour vérifier, contrôle de l'erreur ! 🙂

Bon amusement !